_1460770_bbc150johnny.jpgC’est en substance ce que vient de déclarer Zidane lors de son interview à Canal Plus. En fait, Materazzi aurait plutôt traité grave sa mère et sa soeur que lui même, avec des mots durs, des mots très durs, « des mots plus durs que des gestes qui me touchent au plus profond de moi » (???) (selon ses propos rapportés par AP).

En dépit de cette phraséologie plus proche de Johnny Halliday que de celle qu’on attend d’un joueur de foot, Zinedine confirme donc ce que tous les spécialistes de lecture labiale interrogés n’importe comment avaient préalablement annoncé : ya eu sale insulte.

Du coup, Zidane « s’excuse de son geste qu’il ne regrette pas« . Décidément compliquée, la sémantique, ce soir.

Le secret excite la vénération  – Balthazar Gracian

Advertisements