images2.jpg un mail circule de boite mail en boite mail : La FIFA suspendrait la remise du titre de Champion du Monde de la FIFA suite aux intultes proférées par Marco Materazzi.
Il s’agit d’un hoax, méfiance. Le Comité d’Urgence de la FIFA n’existe pas, jusqu’à preuve du contraire.

La FIFA suspend la remise du titre de Champion du Monde de la FIFA

Zurich, le 13 juillet 2006 – Le Comité d’Urgence de la FIFA, composé de
cinq présidents et d’un représentant de chacune des six confédérations de
la FIFA, a décidé, aujourd’hui jeudi 13 juillet 2006, de suspendre
l’attribution du titre de Champion du Monde 2006 de la FIFA, précisant que
les conditions d’obtention du titre par l’Italie ne se répondaient
peut-être pas aux principes établis par les Statuts de la FIFA ainsi qu’à
l’article 55 du Code disciplinaire de la FIFA (Non-discrimination)

La FIFA suspend donc la remise du titre de Champion du Monde de la FIFA
.
Sollicitée le 12 juillet 2006 par la Fédération Française de Football pour
enquêter sur l’affaire « Zidane », la FIFA constaté ces derniers temps une
recrudescence des comportements et propos discriminatoires lors de matches
de football. D’après les Statuts de la FIFA, il est de la responsabilité
des associations membres de s’assurer qu’aucune personne morale ou physique
ne fasse preuve de « comportement discriminatoire ou inhumain ».

L’Italie pourrait donc, selon une source officieuse du Comité d’Ethique de
la FIFA, se voir retirer son titre de pays Champion du Monde de la FIFA
2006 à l’issue de l’enquête, fin juillet 2006.
AUX MEMBRES DE LA FIFA

Circulaire n° 1026

Zurich, le 28 mars 2006

SG/pmu-esv

Révision de l’article 55 du Code disciplinaire de la FIFA
(Non-discrimination)

Madame, Monsieur,

La lutte contre toute forme de discrimination a toujours été au cœur des
sérieuses préoccupations de la FIFA. Nous avons malheureusement constaté
ces derniers temps une recrudescence des comportements et propos
discriminatoires lors de matches de football. […]

En revanche, l’alinéa 4 apporte une nouveauté : si des joueurs, des
officiels d’associations ou de clubs ou des spectateurs font preuve d’un
comportement discriminatoire ou inhumain, l’équipe à laquelle ces personnes
seront rattachées, si tant que cela soit possible, se verra retirer
d’emblée trois points dès la première infraction. La deuxième infraction
entraînera un retrait de six points et la troisième infraction aura pour
conséquence la relégation de l’équipe. Pour des matches où aucun point
n’est attribué, l’équipe concernée sera disqualifiée.

[…]Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos
salutations distinguées.

FEDERATION INTERNATIONALE

DE FOOTBALL ASSOCIATION

Urs Linsi

Secrétaire Général

Advertisements